?

Aide à la visualisation


Visualisation

Plein écran :
F11


Taille des caractéres

Augmenter :
Ctrl (pomme) (+) +

Diminuer :
Ctrl (pomme) (+) -

Lettre au ministre sur le calendrier du baccalauréat

Paris, le 1er février 2018

 

Monsieur le Ministre,

L’APPEP apprend avec surprise et colère que l’épreuve de philosophie de la prochaine session du baccalauréat est fixée au lundi 18 juin.

Si une telle décision était maintenue, des centaines de milliers de copies d’examen ne pourront pas être évaluées convenablement, faute d’un temps suffisant laissé aux correcteurs. Le sérieux, la fiabilité et l’équité de l’évaluation ne seront donc pas garantis.

Les candidats méritent mieux que cela ! L’épreuve de philosophie clôt une année difficile et exigeante. On ne peut pas en même temps affirmer la volonté de valoriser le Baccalauréat et mépriser ainsi le travail des élèves.

 

Dans son dernier rapport annuel sur le Baccalauréat, l’APPEP a rendu compte de l’insuffisance obvie du temps accordé aux correcteurs de philosophie pour remplir leur mission. Dans plusieurs académies, ils ont témoigné de leur désarroi et manifesté leur vif mécontentement.

Cette année, les délais de correction seront plus contraints encore.

La situation s’annonce donc ingérable, si la date du 18 juin devait être maintenue.

Lors de l’audience que vous nous avez accordée le 1er décembre, nous avions pourtant évoqué le problème, et demandé que l’épreuve de philosophie pour la session 2018 se tienne le mercredi 13 juin.

Regrettant vivement de ne pas avoir été entendus, nous réitérons auprès de vous cette demande avec confiance.

Nous n’oublions pas, en effet, que vous avez bien voulu entendre en octobre dernier notre demande de maintien du CAPES interne de philosophie, après une décision aberrante de fermeture pour 2018. Nous espérons vivement qu’il en sera de même pour la date de l’épreuve écrite de philosophie, après cette décision inquiétante de la fixer au 18 juin 2018.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre très haute considération,

Pour le Bureau de l’APPEP, son président,

Nicolas Franck