?

Aide à la visualisation


Visualisation

Plein écran :
F11


Taille des caractéres

Augmenter :
Ctrl (pomme) (+) +

Diminuer :
Ctrl (pomme) (+) -

Les candidats inscrits par défaut au CAER pourront-ils se présenter au Capes interne? La réponse du Ministère

On trouvera ci-dessous l’échange de courriels entre l’APPEP et le Ministère de l’éducation nationale le 11 octobre.

 

Question de l’APPEP

L’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public prend acte avec satisfaction de l’ouverture le 9 octobre 2017 du CAPES interne de philosophie (session 2018) et de la possibilité pour les candidats à ce concours de s’y inscrire au-delà du 12 octobre 2017, date de fermeture des serveurs pour les concours d’enseignement.

Or, il apparaît aujourd’hui que certains candidats au CAER de philosophie (enseignement privé) ont fait le choix de ce concours par défaut, compte tenu de la fermeture jusqu’au 9 octobre 2017 du CAPES interne de philosophie (enseignement public).

Ils souhaitent désormais s’inscrire au concours du CAPES interne de philosophie.

Mais la double inscription leur est interdite.

Lire la suite de cette entrée »

Maintien du Capes interne de philosophie

La lettre intersyndicale et interassociative au ministre de l’Éducation nationale, la lettre de l’APPEP au Président de la République et celle des membres du jury de la sessions 2017 du Capes interne ont porté leurs fruits: le ministère a décidé de revenir sur sa décision de fermer la Capes interne de philosophie pour la prochaine session.

Les serveurs d’inscription fermeront comme prévu le 12 octobre, mais rouvriront exceptionnellement plus tard dans l’année pour les candidats au Capes interne de philosophie, qui auront donc largement le temps de s’inscrire.

L’APPEP se réjouit de cette bonne nouvelle, salue tous ceux qui se sont mobilisés avec elle et souhaite bonne chance aux candidats!

Capes interne: lettre au Président de la République

Paris, le 4 octobre 2017

Monsieur le Président de la République,

 

Nous avons appris avec surprise et colère la fermeture du concours du CAPES interne de philosophie pour la session 2018.

Ce concours offre aux professeurs contractuels, particulièrement nombreux dans notre discipline, le moyen d’échapper à la précarité et à des conditions de travail difficiles, qui les empêchent de préparer le CAPES externe dans des conditions aussi sereines que les étudiants.

La majorité d’entre eux ne pourra pas même se reporter sur le troisième concours, dit CAPES réservé, dont les conditions d’inscription sont très restrictives.

Lire la suite de cette entrée »

Rencontre avec l’Inspection générale

 Compte rendu d’une l’audience auprès du groupe de philosophie de l’Inspection générale

20 septembre 2017

 

 

Étaient présents :

pour l’Inspection générale : Souâd Ayada, doyenne, Frank Burbage , Mark Sherringham ;

pour l’APPEP : Nicolas Franck, président, Marie Perret, vice-présidente.

 

Nous remercions nos interlocuteurs d’avoir accepté de nous recevoir. Nous nous réjouissons que le dialogue avec l’Inspection générale, auquel l’APPEP a toujours été attachée, soit renoué après une interruption de quatre années dont nous n’avons pas compris les motifs.

Lire la suite de cette entrée »

Lettre à J.-M. Blanquer à propos de la fermeture du Capes interne

 

Monsieur Jean-Michel Blanquer

Ministre de l’Éducation nationale

110 rue de Grenelle 75007 PARIS

Paris le 25 septembre 2017,

Monsieur le Ministre,

Nos organisations dénoncent la fermeture du Capes interne de philosophie pour la session 2018, alors que nous comptons un nombre croissant de non-titulaires dans cette discipline (1). Cette décision brutale lèse de nombreux collègues qui ont consacré leur été à la préparation de ce concours dont le programme est paru il y a cinq mois. Nous nous interrogeons également sur le maintien du CAER (Capes interne dans le privé), instaurant ainsi une inégalité de traitement avec l’enseignement public.

Cette annonce est préoccupante, non seulement pour le devenir professionnel des non-titulaires mais aussi pour le recrutement par voie de concours en 2018 , alors même que la faible augmentation du nombre de professeurs de philosophie est en proportion très inférieure à la croissance de l’effectif des élèves depuis cinq ans (2).

Nous demandons donc le rétablissement du concours du Capes interne de philosophie, ainsi qu’un nombre suffisant de postes aux différents concours internes et externes, afin de permettre à l’enseignement de la philosophie de se dérouler dans de meilleures conditions.

 

(1) ils passent de 2.3 % des effectifs du public à la rentrée 2009 à 5.4 % actuellement (la moyenne étant à un peu plus de 4 % dans les enseignements généraux).
(2) depuis la mise en place de la réforme du lycée (rentrée 2012 en Terminale), l’augmentation de l’effectif élèves est de l’ordre de 5.5 % pour une augmentation de seulement 3.1 % de l’effectif des professeurs de philosophie.

 

Télécharger au format Pdf

Questionnaire sur la session 2017 du Baccalauréat

Lettre au Ministre de l’Éducation nationale

Paris, le 31 mai 2017

Monsieur le Ministre, 

Comme vous, l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public considère que le Baccalauréat est un « point de repère important ». Un examen anonyme et national est en effet une garantie d’égalité des élèves. Consciente de la nécessité d’améliorer l’examen, l’APPEP réalise chaque année une grande consultation des correcteurs de l’épreuve de philosophie du Baccalauréat. La synthèse que nous en tirons est riche d’enseignements : si elle fait apparaître des insuffisances, elle permet d’avancer des propositions ; elle confirme que l’introduction du contrôle continu risque de créer des diplômes d’établissement.

Lire la suite de cette entrée »

Pétition des correcteurs de l’épreuve de philosophie du baccalauréat 2017

Pétition à imprimer et à faire signer par les correcteurs de l’épreuve de philosophie. 

 

 

Communiqué sur la réforme de l’épreuve du Baccalauréat en série STHR

À l’occasion de la rénovation de la série Sciences et technologies de l’hôtellerie, la Dgesco a souhaité une redéfinition de l’épreuve de philosophie du Baccalauréat. En mars dernier, elle a invité dans l’urgence les associations professionnelles à se prononcer sur un projet qui introduit, pour la seule série STHR, un nouvel exercice dit de « composition », et modifie la nature des questions portant sur le texte.

Lire la suite

Guillaume Le Blanc, lauréat du Prix lycéen du livre de philosophie 2017

Colloque sur l’enseignement de la philosophie au lycée

Prix lycéen: la sélection 2018