L’APPEP apporte un soutien résolu au combat mené par l’Association marocaine des enseignants de philosophie (AMEP) et à tous les professeurs de philosophie marocains contre la révision du contenu des manuels d’éducation islamique destinés aux trois années de lycée.

L’objet de leur protestation n’est pas la présence de tel texte d’un théologien du XIIIe siècle, qui pourrait n’avoir qu’une valeur documentaire. Il réside dans l’orientation d’ensemble de la réforme du contenu des manuels, qui jette un soupçon sur la démarche émancipatrice des sciences physiques, naturelles et humaines et, plus encore, sur la pratique de la philosophie.

Nos collègues comptent organiser à Rabat à la mi-février une journée d’étude consacrée à la question « Quelles valeurs voulons-nous pour notre école ? ». L’enjeu de leur combat, c’est le sens même de l’enseignement de la philosophie et du rationalisme critique. 

Notre premier geste de soutien est de publier le Manifeste dans lequel ils expliquent et défendent leur cause, ainsi que le communiqué du Bureau national de l'AMEP du 24 décembre 2016.

Lire le Manifeste 

Lire le communiqué

 

Actualisation le 19 janvier: communiqué de l'AMEP.

Actualisation le 26 janvier: nouveau communiqué de l'AMEP

Communiqué de l'AMEP du 8 février 2017

 

Actualisation le 14 avril: à la suite d'un rapport défavorable remis au ministre marocain de l'Éducation nationale, il a été décidé que les manuels d'éducation islamique qui mettaient en cause la philosophie et le rationalisme critique seront remplacés l'année prochaine par de nouveaux ouvrages, à la confection desquels les professeurs de philosophie seront associés. 

L'APPEP se réjouit de cette bonne nouvelle, salue le combat des professeurs marocains de philosophie et remercie tous ceux qui l'ont mené et soutenu. 

Communiqué de l'AMEP du 7 avril 2017

amep_logo