?

Aide à la visualisation


Visualisation

Plein écran :
F11


Taille des caractéres

Augmenter :
Ctrl (pomme) (+) +

Diminuer :
Ctrl (pomme) (+) -

L’heure de première chaire

Le décret n° 50-581 du 25 mai 1950 – Article 5

Les maximums de services prévus à l’article 1er sont diminués d’une heure pour les professeurs de première chaire.

Sont professeurs de première chaire :

    • Les professeurs de philosophie ;
    • Les professeurs de mathématiques enseignant dans les classes de mathématiques ;
    • Les professeurs de lettres ayant reçu, par arrêté ministériel, le titre de professeur de première et enseignant dans cette classe ;
    • Les professeurs de mathématiques, sciences physiques et naturelles, histoire et géographie, lettres et langues vivantes qui donnent au moins six heures d’enseignement dans les classes préparatoires aux grandes écoles figurant sur une liste arrêtée par décision ministérielle, ou à l’enseignement supérieur, dans les classes de philosophie, de sciences expérimentales, de mathématiques ou dans la classe de première. Pour le calcul de ces six heures, les heures données à deux divisions d’une même classe ou section ne comptent qu’une fois.

 

Le décret n° 50-581 du 25 mai 1950 (pdf)

Extrait du rapport de la Cour des comptes concernant l’heure de première chaire

Motion du Bureau national de l’APPEP

Le Bureau national de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public, réuni le 19 mars, se prononce à l’unanimité pour le maintien de l’heure de première chaire, attribuée de droit aux professeurs de philosophie par le décret de 1950.

Le rapport de la Cour des comptes, rendu public le 15 mars 2005, juge à tort infondée cette décharge horaire, faisant peser une grave menace sur son existence.
Or, loin d’être un privilège accordé abusivement à une catégorie d’enseignants, elle est légitimée par les conditions spécifiques de l’enseignement de la philosophie ­ ce qui ne préjuge en rien de la difficulté d’enseignement dans les autres disciplines.

Le professeur de philosophie n’enseigne qu’à des classes d’examen.

Il a une obligation de construction de son cours, lequel, pour être philosophique, exige d’être élaboré personnellement.

Il a enfin une très grande charge de correction de copies liée à la nature des épreuves : dissertation et explication de texte.

Compte tenu de cette très grande charge de travail, il avait été jugé légitime de lui octroyer une heure de première chaire. La massification de l’enseignement au lycée ne peut qu’accroître les raisons d’octroyer cette heure de première chaire aux professeurs de philosophie.

 Motion du bureau national (pdf)