?

Aide à la visualisation


Visualisation

Plein écran :
F11


Taille des caractéres

Augmenter :
Ctrl (pomme) (+) +

Diminuer :
Ctrl (pomme) (+) -

Jean Lefranc (1927-2015)

 

Jean Lefranc nous a quittés, le 17 juillet 2015. Son état de santé s’était fortement détérioré. Il était hospitalisé depuis près de trois mois. Ses obsèques ont eu lieu le dans la plus stricte intimité familiale.

Jean Lefranc a été le président de notre association pendant 25 ans, de 1969 à 1994. Sous son impulsion, des combats décisifs pour la sauvegarde et même la survie de notre enseignement ont été livrés : ce fut le cas notamment lorsque, sous le ministère Haby, il fut envisagé de rendre optionnels les cours de philosophie en classe terminale. Un numéro supplémentaire de L’Enseignement philosophique fut édité en mai 1995 en hommage à Jean Lefranc, réunissant un large choix de ses éditoriaux, rédigés entre 1979 et 1994.

Il a aussi contribué  à la fondation, en tant que président, puis vice-président, de l’Association internationale des professeurs de philosophie (AIPPh) dont les statuts ont été enregistrés le 7 novembre 1974.

Reçu au CAPES de philosophie en 1954, Jean Lefranc a enseigné au lycée de La Rochelle (de 1954 à 1957), puis au lycée d’Arras. Après l’agrégation, obtenue en 1958, il est nommé en classes préparatoires au lycée du Mans (de 1960 à 1965), puis au lycée Honoré de Balzac et au lycée Henri IV à Paris (de 1965 à 1969). À partir de 1969, il enseigne à l’Université de Paris IV, comme assistant jusqu’en 1986, puis comme maître assistant et maître de conférences. Il y exercera en plus des responsabilités, comme membre du Conseil de l’Université (1970-1992), directeur adjoint de l’UER de philosophie et directeur du premier cycle (1982-1990, et de directeur de l’UFR de philosophie (1990-1992).

En outre, il a été élu au Conseil national des universités (17e section) de 1984 à 1987, et au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche, de 1983 à 1989, où il a siégé comme membre de la commission permanente. Il a participé à divers jurys de concours : le Concours général (1968-1969), le CAPES de philosophie (1958, 1969, 1970, 1971), le concours d’entrée à l’École normale supérieure d’Ulm-Sèvres (1986-1992).

Jean Lefranc a publié les livres suivants :

– Montesquieu, L’esprit des lois, col. « Les Intégrales de Philo », Nathan, 1992 ;

– La Philosophie, col. « Profil », Hatier, 1994 ;

– Freud, col. « Profil d’un auteur », Hatier, 1996 ;

– L’esprit des Lumières et leur destin, A. Colin, 1997 ;

– La philosophie en France au XIXe siècle, col. « Que sais-je ? », PUF, 1998 ;

– La métaphysique, col. « Cursus », A. Colin, 1998 ;

– Platon et le platonisme, col. « Synthèse », A. Colin, 1999 ;

– Comprendre Schopenhauer, col. « Cursus », A. Colin, 2002 ;

– Comprendre Nietzsche, col. « Cursus », A. Colin, 2003.

Il a assuré la direction du Cahier de L’Herne, consacré à Schopenhauer, 1997 – ouvrage couronné par l’Académie des Sciences morales et politiques (prix Gegner), auquel il a apporté, outre l’avant-propos et la bibliographie, plusieurs contributions : « Schopenhauer et les physiologistes français », « La roue du temps », « De la métaphysique à la science de l’inconscient ».

Il a également participé à de nombreux ouvrages collectifs :

– Encyclopædia Universalis, art. « Descartes et l’argumentation philosophique (dir. F. Cossuta, 1996) », « Néant », « Philosophie », « Schopenhauer (Arthur) 1788-1960 » ;

– La passion de la raison (dir. J.-L. Marion), PUF, 1983 ;

– Dictionnaire des philosophes, (dir. D. Huisman), PUF 1984-1993 ;

– Encyclopédie philosophique (dir. A. Jacob), PUF. Tome I, 1989, tome II, 1990, tome III, 1992 ;

– Pascal au miroir du XIXe siècle (dir. D. Leduc-Fayette), col. « Philosophie européenne », Mame, 1993 ;

– Les sciences religieuses au XIXe siècle (dir. F. Laplanche), Beauchesne, 1996 ;

– Dictionnaire du XIXe siècle européen (dir. A Ambrière), PUF, 1997 ;

– Images de l’homme baroque (dir. J.-M. Paul), Centre de recherches germaniques de l’Université de Nancy II, 1997 ;

– Histoire de la langue française de 1945 à 2000 (dir. G. Antoine et B. Cerquiglini), pour l’article « Philosophie », CNRS éditions 2000 ;

– Autour de Hegel, (dir. F. Dagognet), Vrin, 2000 ;

– Histoire de la philosophie française (dir. D. Huisman), Perrin, 2002 ;

– Grand Dictionnaire de la philosophie (direction M. Blay), Larousse et CNRS éditions, 2003 ;

– La foule, mythes et figures (dir. J.-M. Paul) Presses Universitaires de Rennes 2004 ;

– Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, nouvelle édition entièrement refondue et augmentée par J. Lefranc, A. Colin, 2007.

Il a encore fait paraître de nombreux articles dans diverses revues : la Revue de l’enseignement philosophique et L’Enseignement philosophique, la Revue de métaphysique et de morale, la Revue philosophique.

On relèvera que ces travaux ont été publiés, pour beaucoup d’entre eux, après 1994, quand, ayant pris sa retraite, il a cessé d’exercer les fonctions de Président de l’Association auxquelles il avait consacré l’essentiel du temps dont il disposait. Son activité est néanmoins restée considérable au sein du Bureau national dont il a été, jusqu’en décembre 2013, un membre assidu et influent, intervenant fréquemment, avec clarté et fermeté, clairvoyance et passion, attentif aux évolutions de l’enseignement de notre discipline et soucieux de maintenir des liens étroits entre l’enseignement universitaire et l’enseignement en lycée. C’est parce qu’il lui était devenu très difficile de se déplacer qu’il avait décidé de ne pas se représenter au Bureau. Il avait néanmoins continué à être membre du comité de lecture de la revue ; ses avis nous ont toujours été très précieux.

Un hommage lui sera rendu dans le prochain numéro, à paraître en novembre. Nous reviendrons plus en détail sur son action en faveur de l’enseignement philosophique et sur ses travaux. Nous publierons notamment des témoignages de ceux qui l’ont connu.

Le Bureau national de l’APPEP.