?

Aide à la visualisation


Visualisation

Plein écran :
F11


Taille des caractéres

Augmenter :
Ctrl (pomme) (+) +

Diminuer :
Ctrl (pomme) (+) -

Communiqué sur la réforme de l’épreuve du Baccalauréat en série STHR

7 juin 2017

À l’occasion de la rénovation de la série Sciences et technologies de l’hôtellerie, la Dgesco a souhaité une redéfinition de l’épreuve de philosophie du Baccalauréat. En mars dernier, elle a invité dans l’urgence les associations professionnelles à se prononcer sur un projet qui introduit, pour la seule série STHR, un nouvel exercice dit de « composition », et modifie la nature des questions portant sur le texte.

L’APPEP a proposé une série d’amendements au projet initial de la Dgesco et de l’Inspection générale, afin de garantir la cohérence des questions et leur utilité pour les candidats. Les organisations syndicales ont ensuite été amenées à se prononcer, sur le projet amendé.

La Dgesco a adressé le 29 mai à l’APPEP la version finale de cette note.

L’APPEP se réjouit de constater que celle-ci entérine une de ses demandes réitérées sur l’explication de texte. Dorénavant, les candidats commenceront par expliquer les « points saillants » du texte avant d’en dégager l’idée principale et son organisation. Ce respect de l’ordre de la découverte doit leur permettre de mieux comprendre le texte.

Pour autant, l’APPEP s’étonne qu’un certain nombre des amendements qu’elle avait proposés, et qui avaient été acceptés, aient disparu de la version finale, qui reprend à l’identique des formulations du projet initial. Or, les propositions de l’APPEP visaient à garantir la cohérence et la dimension critique de l’exercice, et à aider réellement les candidats à réfléchir et à rédiger. Il est par exemple regrettable que la version finale leur demande de mobiliser des repères du programme, ce qui suppose qu’ils en connaissent la liste par cœur. Pour les aider vraiment, et si l’on tient à se référer aux repères en demandant aux candidats d’en faire usage, l’APPEP avait suggéré qu’on formule explicitement les repères utiles à la compréhension du sujet.

Favorable à une réforme de l’épreuve en série technologique, l’APPEP aurait souhaité une consultation de la profession et un diagnostic partagé sur les difficultés rencontrées par les élèves, à partir de l’examen de leurs copies, comme elle l’avait proposé en octobre 2012 devant la commission mise en place par l’Inspection générale afin de réfléchir à l’opportunité de réformer l’épreuve en série technologique. Certes, une expérimentation semble avoir été menée dans quelques Terminale STHR de quatre académies de septembre 2016 à janvier 2017. Mais le rapport qui en a été tiré ne nous a pas été communiqué.

Elle considère, par ailleurs, que la multiplication des questions, loin d’aider les candidats, ajoute à leurs difficultés, et fait perdre de vue le sens de la question ou la cohérence du texte.

Elle regrette que les candidats soient obligés de répondre à toutes les questions du sujet de composition et n’aient pas la liberté de le traiter comme une dissertation.

Elle déplore l’irréalisme d’un choix qui oblige les professeurs à préparer leurs élèves à trois types d’exercice différents. Faut-il rappeler que dans la voie technologique les élèves n’ont que deux heures de philosophie par semaine, et ne bénéficient plus de l’heure dédoublée ? Là encore, au lieu les aider, on ajoute à leurs difficultés. Le rétablissement systématique du dédoublement doit être le préalable à toute réforme de l’épreuve.

Elle demande que le rapport de l’expérimentation menée au début de l’année scolaire soit rendu public.

Elle demande également qu’un bilan sincère et prudent de cette nouvelle épreuve soit tiré à l’issue de la session 2018.

Pour garantir la transparence de la procédure, elle souhaite qu’à l’avenir les consultations des associations professionnelles et des organisations syndicales ne se fasse pas successivement, mais à l’occasion d’une réunion unique.

Elle attend enfin qu’une large consultation de tous les professeurs de philosophie soit engagée avant de reconduire ces nouveaux exercices et, a fortiori, avant leur éventuelle extension aux autres séries de la voie technologique.

Elle appelle tous les professeurs de philosophie à participer au colloque qu’elle organise le 10 juin 2017 sur « L’enseignement de la philosophie aujourd’hui et demain ».

 

Le Bureau national